Mahir, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis né en Italie, j’ai vécu au Maroc et j’ai poursuivi mes études à Paris où j’ai décroché un master en énergie et environnement. Je suis d’un naturel curieux et surtout assoiffé de savoir ! Je m’attèle à le prouver à chaque étape de ma carrière.

En quoi consiste ta mission de trois ans à la SNCF ?

J’ai intégré le département Gestion de Projet Opérationnelle d’ASCO il y a un an et quelques mois et j’ai directement commencé ma mission au sein de la Direction de Production la SNCF ITIF à Noisy le Sec (93).
C’était un véritable saut dans l’inconnu car je ne connaissais pas cet univers !
Notre client, en tant qu’acteur majeur du ferroviaire, avait en 2019 dans son portefeuille 130 chantiers orchestrés par six Directions de Travaux épaulées par la Direction de Production.
Je travaille au sein de cette dernière et j’endosse trois casquettes : la première est axée sur la performance. On assure le suivi et l’analyse de la production de chaque Direction de Travaux.
La deuxième est axée gestion du personnel : le besoin en ressources d’une Direction de Travaux pour la réalisation des chantiers est géré par la Direction de Production. Celle-ci a la lourde de mission d’arbitrer le placement de ces ressources ou non sur un chantier ou un autre. Il s’agit d’une mission très délicate et même politique par moment !
La troisième casquette consiste à travailler sur l’amélioration de la performance de la Direction de Production en proposant des axes d’innovations aussi bien dans les process, le management, que dans les outils et les technologies. J’ai par exemple pris en mains les outils de gestion de projets Power BI ou encore Sciforma qui sera déployé sur tout le site en 2021.

Quel est ton avis sur cette année passée au sein de la SNCF ?

Cette mission me permet d’exercer et de développer mes compétences sur des axes variés.
Elle est tout sauf routinière et me demande une capacité d’écoute et d’adaptabilité importantes. J’aime beaucoup cette situation qui me permet de me prouver à moi-même que ma soif de savoir n’a pas de limite !
J’ai beaucoup apprécié de devoir collaborer avec de nombreux interlocuteurs différents et de mettre tout en œuvre pour réussir à répondre aux besoins.